Retour au listing

Postée le 05/12/2017 par Passemier Fabrice

  1. Les cotisations revalorisées
 
Le plafond de la Sécurité sociale :revalorisé de 1,3 %. Le plafond mensuel serait donc porté de 3 269 € à 3 311 € et le plafond annuel de 39 228 € à 39 732€. NB : ces chiffres doivent être confirmés par un arrêté.
 
La CSG versée par les salariés : le taux de 7.5 % passerait à 9,2 % sur ces remunerations, la part de la CSG déductible du revenu imposable s’élevant à 6,8 % et celle de la CSG non déductible à 2,4 %.
 
  1. Les cotisations supprimées
 
La cotisation maladie-maternité : La part salariale de la cotisation maladie, maternité, invalidité, décès, actuellement fixée à un taux de 0,75 %, serait intégralement supprimée au 1er janvier 2018.
 
La cotisation pénibilité: Tous les employeurs, y compris ceux qui n’exposent pas leurs salariés à des facteurs de risques professionnels, doivent s’acquitter d’une cotisation pénibilité dite « de base » de 0,01 % des rémunérations. Cette cotisation sera supprimée au 1er janvier 2018.
 
La cotisation d’assurance chômage: Au 1er janvier 2018, le taux de la part de la cotisation d’assurance chômage à la charge du salarié passerait de 2,40 % à 0,95 %.
Au 1er octobre 2018, la part salariale de la cotisation d’assurance chômage disparaîtrait.
 
  1. La limite d’exonération des titres-restaurant
 
Selon le projet de loi de finances pour 2018, cette limite d’exonération passerait de 5,38 € à 5,43 € à compter du 1er janvier 2018.